Il n’est pas toujours évident de cohabiter avec ses voisins sans se déranger les uns les autres : des soirées jusqu’au petit matin, un chien qui aboie toute la journée, des poubelles laissées dans les escaliers… La plupart des conflits de voisinage peuvent être réglés à l’amiable. Nous vous livrons nis meilleurs conseils pour gérer un conflit entre voisins.

  • Établissez un dialogue

Lorsqu’un voisin vous dérange, le premier réflexe est d’en discuter avec lui pour qu’il prenne conscience du problème. Il se peut que votre voisin soit de bonne volonté et ne se rende pas compte des nuisances qu’il cause. Expliquez-lui aimablement et calmement en quoi son comportement vous dérange. Si la loi encadre ce genre de nuisances, rappelez-lui gentiment les règles une première fois. Si la nuisance est exceptionnelle et que vous avez été prévenu (fête d’anniversaire…), essayez de faire preuve de tolérance pour cette fois.

  • Écrivez un courrier

Si la discussion n‘est pas possible ou qu’elle ne permet pas de résoudre le problème, envoyez une lettre au voisin concerné, dans laquelle vous expliquez à nouveau le problème et les changements que vous attendez de sa part pour améliorer la situation. Vous pouvez également envoyer une copie de cette lettre au syndicat de votre propriété, si vous en avez un. Si la première lettre reste sans effet, renvoyez une lettre en recommandé avec avis de réception et conservez une copie.

  • Contactez le conciliateur de justice

Si vous n’obtenez pas de réponse à vos courriers ou que votre voisin ne modifie toujours pas son comportement, vous pouvez contacter le conciliateur de justice. Il permet de trouver une solution amiable pour régler un conflit entre deux parties Sans que vous n’ayez à porter plainte. La consultation d’un conciliateur de justice est gratuite, et obligatoire avant de saisir la justice. Vous trouverez son contact à la mairie ou auprès du tribunal.

  • Saisissez la justice en dernier recours

Dans les cas les plus extrêmes, si le dialogue est complètement bloqué, Vous avez la possibilité de saisir la justice en portant plainte auprès de la gendarmerie ou de la police.

Elise Magnin | mesvoisins.fr

Elise ne tient jamais en place. Non pas qu’elle soit du genre à courir partout : elle enfourche plutôt son vélo ! Si elle n’est pas en train de faire du yoga dans les bois, elle répond à deux interviews en se mettant des paillettes sur les joues pour chanter avec sa chorale le soir, ou elle prend le prochain avion pour parcourir le monde et se ressourcer.