Plus de convivialité

Dossier : Dire « bonjour » à un voisin nous permet de vivre plus longtemps. (Volet 3)

(Photo : Unsplash)

En France, environ une personne sur vingt passe des journées entières sans parler à personne. Et dans l’écrasante majorité des cas, cette situation est subie et cause beaucoup de souffrances. Voici des solutions concrètes pour lutter contre la solitude et l'isolement.

Une étude du CSA et des Petits Frères des Pauvres indique que 4,6 millions de Français âgés de plus de 60 ans ressentent de la solitude. L’éloignement des enfants, le vieillissement de la société, l’anonymat des grandes villes sont autant de facteurs qui contribuent à ce phénomène.

Sur mesvoisins.fr, nous sommes témoins de l’isolement social, que partagent certains voisins dans leurs publications sur la plateforme. Personnes âgées, mères célibataires, étudiants loin de leur famille, ils sont très nombreux à souffrir d’une situation d’« invisibilité ». L’un des objectifs qui nous anime est justement de créer plus de lien social et de solidarité, de permettre aux gens de s’entraider.

Nous sommes persuadés que des actions simples peuvent avoir un grand impact dans la vie d'un voisinage, et ainsi contribuer à changer les regards. Nous encourageons activement les voisins plus âgés à se rendre visibles pour que chacun puisse réagir et leur apporter le soutien dont ils ont besoin.

Être un voisin, tout un programme 

Être un voisin solidaire, c’est d’abord un état d’esprit. Chacun intervient à sa façon, selon sa personnalité, mais aussi sa disponibilité. On peut être très extraverti et choisir d’organiser des fêtes, ou être plus timide mais proposer d’être le voisin sur lequel on peut compter.

Pourquoi être un bon voisin ?

Avant tout, être un bon voisin est bon pour sa santé et celle des autres. Une étude de l’Université de Washington* a montré que les jumeaux ont en règle générale une plus grande espérance de vie que le reste de la population. Pourquoi ? Parce que les liens sociaux ont des bénéfices sur la santé ! Les jumeaux sont généralement en lien étroit sur toute une vie, ce qui leur confère une sociabilité stable. L’être humain est un être social, et cette étude prouve que bien s'entourer est finalement presque une question de survie.

Les huit bonnes raisons d'être un voisin exemplaire : 

  • La technologie et les outils numériques peuvent nous inciter à moins sortir de chez soi. Aujourd’hui, dans les boutiques, nous demandons moins d'informations au vendeur, puisqu'elles sont consultables en ligne ! Si bien que le lien social est diminué. Lutter contre ce phénomène peut améliorer la santé mentale de chacun.
  • Ça a des bons côtés d’être juste à côté. Qui sait, aujourd’hui c’est vous qui tendez la main à une mère célibataire qui a besoin d’aide, mais demain, c’est elle qui pourrait garder votre chat ! Les petits gestes d’entraide facilitent la vie quotidienne.
  • On a tous des voisins, de toutes sortes. Les bruyants, les rigolos, les caractériels… Mais le plus souvent, il y a près de nous des gens que l’on gagne à connaître. Au-delà de nos différences, nous partageons bien plus qu’un simple code postal.
  • Un simple bonjour peut inciter un voisin à échanger une information de voisinage importante. Ça peut permettre de savoir qu’il y a un apéro de prévu, par exemple !
  • La vie de voisinage n’est pas toujours évidente : on ne choisit pas ses voisins. Mais avec une meilleure communication, on arrive la plupart du temps à se sortir des situations désagréables.
  • Votre quartier sera plus sécuritaire. En effet, plus on connaît ses voisins, plus on devient vigilant à l’égard des bruits insolites et des allées et venues dans le voisinage. On identifie plus facilement des situations anormales.
  • Vous ferez des économies et vous contribuerez à protéger l’environnement. Empruntez des objets à vos voisins plutôt que de les acheter, par exemple en donnant vos vêtements trop petits, ou en débarrassant votre potager des courgettes en trop !
  • Il peut arriver que des voisins soient des amis que l’on ne connait pas encore !

On peut même trouver l'amour au-dessus de chez soi ! C’est ce qui est arrivé à Laura, qui habite à Rennes, comme elle le confie ici à Unidivers :

<< Lorsque j’ai demandé de l’aide sur le site pour réparer mon vélo, un gars m’a envoyé un « message privé » disant qu’il pouvait m’aider. On a commencé à discuter. J’avais vu sur l’application qu’il habitait la même adresse que moi. Je lui ai donc demandé dans quel bâtiment il était. Surprise : on habitait dans le même ! Je lui demandé son étage, et de fil en aiguille on s’est rendu compte qu’on habitait juste au-dessus l’un de l’autre, sa chambre juste sous la mienne ! Alors il m’a écrit : « Attends ne me dis pas que c’est toi la sorcière que j’entends rigoler tous les soirs ? ». A ce moment-là j’étais en train de chanter et de danser dans ma chambre. J’ai coupé la musique, je me suis assise sur ma chaise et n’ai plus osé bouger pendant 15 minutes. A l’heure actuelle c’est mon petit copain ! Comme quoi, pas besoin d’aller en chercher un à l’autre bout de la France. >>

Faites le premier pas

Allez-y ! Jetez-vous à l’eau ! Tendez la main, et voyez ce que ça donne ! Il y a mille et un chemins qui conduisent à l’entraide et à la solidarité dans le voisinage, il vous suffit de trouver le vôtre ! Et surtout, partagez les résultats de vos expériences, avec nous et avec tous vos voisins. Le bonheur dans le voisinage est quelque chose de contagieux, ça donne des idées, ça inspire à en faire de même ! Participez à plus d’humanité dans votre voisinage en suivant ces conseils : 

  • Adoptez une attitude d’ouverture : souriez, dites bonjour, présentez-vous et tendez la main. Souhaitez aussi la bienvenue aux nouveaux venus !
  • Respectez l’intimité de vos voisins : donnez-leur envie d’échanger et de partager, mais respectez leur besoin de discrétion si c'est le cas.
  • Proposez votre aide et votre soutien dans la mesure de vos moyens et de vos capacités.
  • Prévenez vos voisins si vous planifiez un événement, ou des travaux susceptibles de faire du bruit ou de déranger.
  • Contribuez à des projets collectifs tels que la création d’un jardin communautaire, l’instauration d’un système de covoiturage, l’organisation d’une fête du voisinage (liens vers article) ou l’échange de gardes d’enfants. S’il n’en existe pas encore dans votre quartier, initiez-les, soyez force de proposition !
  • Proposez aux voisins en vacances de ramasser le courrier ou d’arroser les plantes.
  • Transportez les courses des voisins et voisines âgé(e)s.
  • Organisez des randonnées ou des marches autour du quartier

D’autres solutions contre l’isolement à découvrir ici !

Ceux qui ont lancé des initiatives pour rompre leur solitude sur mesvoisins.fr ne l'ont pas regretté !

Adrien par exemple, âgé de 27 ans, est un grand lecteur. Au lieu de continuer à lire tout seul dans son coin, il a proposé aux voisins de lire ensemble et de s’échanger des avis et des livres.

Il organise alors un premier goûter lecture chez lui et c’est une grande réussite : une dizaine de personnes répondent à l’appel.

Chacun est venu avec deux-trois livres et a présenté ses dernières lectures. On se conseille et on se prête des livres. Ça m’a permis de découvrir de nouveaux auteurs et de m’ouvrir à de nouveaux genres. Après, au-delà de notre passion commune pour la lecture, nous avons créé une vraie communauté de gens qui aiment se rencontrer et partager un moment sympa.

À Paris, la plus grande ville de France, il est d’autant plus important de tisser des liens entre voisins pour ne pas être « perdu dans la masse ».

Depuis maintenant plus d’un an, les habitants du quartier « Square de la Roquette » se retrouvent une fois par mois dans un restaurant. Cuisine niçoise, italienne, colombienne… Ce dîner mensuel leur permet de goûter à de nouvelles saveurs et de partager les meilleures adresses du quartier. Une façon de voyager sans aller très loin !

De plus, ces dîners rassemblent toutes les générations du quartier autour d'une table. L’occasion de discuter des bons plans du quartiers, et surtout de passer un moment convivial ensemble. De retour à Paris après 17 ans en Asie, Catherine, âgée d'une soixantaine d'années, a fait de belles rencontres :

À mon retour en France, je ne connaissais pas beaucoup de monde dans mon quartier. Ces dîners mensuels m’ont permis de rencontrer des nouvelles personnes et pas uniquement de mon âge !

Alors, qu’est-ce qu’on attend pour se rencontrer, et vivre tous plus longtemps en bonne santé ?

Sources

*Hickey, H. Twins, especially male identical twins, live longer. Site de l’université de Washington (http://www.washington.edu/), consulté le 26 septembre 2016.

*Sharrow DJ, et al. A Twin Protection Effect? Explaining Twin Survival Advantages with a Two-Process Mortality Model. 2016. PLoS ONE 11(5): e0154774. doi:10.1371/journal.pone.0154774.

http://voisinssolidaires.ca/citoyens/


Revenir au dossier : Dire « bonjour » à un voisin nous permet de vivre plus longtemps. (Volet 1)

Retour au premier volet
Alixia Mainnemare | mesvoisins.fr

Si Alixia reconnait volontiers avoir deux mains gauches (elle vous racontera sa mémorable expérience dans la restauration), une chose est indéniable : lorsqu’il s’agit d’écriture, elle tire plus vite que son ombre ! Il fallait s’y attendre : à 5 ans à peine on la voyait déjà rédiger des histoires, et plus tard, sa plume a servi les plus grands festivals de cinéma du monde. Une bonne nouvelle pour la porcelaine !