Initiatives inspirantes

Jean-Marie et ses voisins tablent sur l’agriculture locale

(Photo : source privée)

L’alimentation en circuit court n’est plus marginale en France, et réjouissons-nous, elle gagne du terrain. Zoom sur un petit village de la région grenobloise, où Jean-Marie, locavore convaincu, nous dévoile son action solidaire. Tout en valorisant les petits producteurs locaux, ce qu’il propose à ses voisins pourrait bien faire pâlir les supermarchés !

L’histoire démarre par une simple rencontre

A l’époque où il rencontre l’agriculteur dont il soutient l’exploitation, Jean-Marie est déjà un acteur dynamique dans le milieu associatif de sa ville. « J’aime sa vision du métier, il œuvre en famille, dans le respect de la terre et du consommateur. En plus il pratique une agriculture raisonnée et veut entamer une conversion au bio, ça m’a donné très envie de le soutenir »

Conscient des difficultés du métier et fervent défenseur du manger local, une solution lui apparait alors évidente.

Au départ, il organise des commandes de divers produits agricoles auprès de ses parents, amis, et des voisins et membres d'associations locales dont il est proche. Et puis il y a un mois, il décide de proposer une commande groupée aux habitants de son quartier sur mesvoisins.fr afin que tous puissent profiter de produits locaux de qualité à prix intéressants.

C’est du gagnant-gagnant, car si le producteur fait une meilleure marge sans intermédiaire, le consommateur profite de prix nettement plus faibles que dans la grande distribution et le commerce de proximité

Ça vous parle ? On appelle cela le « circuit court »

 En fait, nous connaissons tous ce système : le marché du samedi matin sur la place ? C’est du circuit court !  On le trouve également dans les petites boutiques des producteurs sous forme de paniers mis à disposition par les AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) ou proposés sur des sites spécialisés. Ce mode de vente limite le nombre d’intermédiaires (à un ou deux au maximum) et tend à soutenir pour l’essentiel les petits producteurs locaux.  

Fort de son succès, le circuit court attise (malheureusement) de plus en plus la convoitise de la grande distribution. Surfant sur la vague verte et l’appétit croissant des français pour l’alimentation locale, les hyper et supermarchés se vantent en effet souvent d’en proposer. Mais prenez garde, chers voisins ! Ils semblent ignorer un critère pourtant essentiel aux yeux des défenseurs du manger local comme Jean-Marie : celui de créer du lien social. 

Mon épouse et moi sommes très sociables et c’est aussi une manière pour nous de rencontrer de nouvelles personnes, de faire connaissance avec nos voisins

 Et une chose est sure, Jean-Marie met du cœur à l’ouvrage et il est partout à la fois ! Du début, où il regroupe les demandes, passe commande pour son quartier, réquisitionne son garage pour stocker les cagettes livrées … à la fin, pour la distribution et pour recueillir les sourires reconnaissants de ses voisins.

Pourquoi fait-il tout cela ? Parce que c’est un homme de valeur. « Je trouve important de faire connaître les petits producteurs locaux, d’aller à la rencontre des acteurs du monde agricole, raison pour laquelle je serais ravi que mon initiative serve d’exemple aux voisins de ma région et partout en France ».


Vous voulez aussi soutenir les producteurs locaux ?

Proposez à vos voisins des commandes groupées !
Marjorie Leduc | mesvoisins.fr

Marjorie manie le râteau comme personne : elle a passé son enfance dans une ferme, humant avec bonheur le parfum de la terre mouillée. Aujourd’hui, si elle ne s’adonne pas à son passe-temps favori (le repassage, une forme de méditation - si si on vous le jure), elle est de celles qui aiment à refaire le monde autour d’un bon repas et d’un verre de Vacqueyras.