Villes du futur

« On a besoin de respirer, de voir la nature près de chez nous » : ces voisins qui mettent le quartier au vert.

Photo : Unsplash

Leur projet ? Végétaliser, ouvrir un potager, ramasser les déchets, ou encore mutualiser des ressources biodégradables. Leur conviction ? Une conscience écologique nouvelle et une envie de vivre mieux, plus sainement, moins cher, plus responsable. Ce mouvement fascine, convainc les politiques, change la face de nos quartiers. Voici comment les citoyens réintroduisent la nature dans nos vies.

Un peu partout en France et dans le monde, l'appel au vert explose. Le confinement a fait ressentir l'urgence d'un besoin de nature dans les grandes villes, et beaucoup adhèrent à l’idée qu'on peut changer les choses d'abord en regardant chez soi. 

Comme l'invoquait Voltaire : « Il faut cultiver notre jardin » !

Voici un tour d'horizon des initiatives vertes les plus en vogue : faciles à mettre en place, elles trouvent des adhérents chez les petits et grands. 

Sur le réseau des voisins mesvoisins.fr, les projets entre voisins pour rendre le quartier plus vert et construire un vivre-ensemble se sont multipliés ! Depuis le confinement, beaucoup ont compris qu'ils peuvent aussi compter sur les gens qui vivent à côté.

Les jardins partagés

Les jardins partagés existent depuis plus de vingt ans. C’est en 1997 que le premier jardin partagé, dit communautaire, voit le jour en France à Lille dans le quartier des Moulins. Aujourd’hui, on en compte des milliers. Sur ces parcelles de ville inoccupées, les habitants-jardiniers installent des potagers biologiques, des plantes locales, des plates-bandes aromatiques, un compost collectif, et parfois même plans d’eau ou abris conviviaux. 

Ces « terres en partage » se développent, favorisant le mieux-vivre ensemble. Ce sont des jardins conçus et cultivés collectivement et écologiquement. Depuis des années, certains accueillent des aménagements favorable à la biodiversité : vergers, mares, poulaillers... 

🌸 Les dix bienfaits d’un jardin partagé : 🌺

🌱Ramener la nature en ville !
🍅 Mieux se nourrir, et pour moins cher
👥Rencontrer l’autre
🐝 Respecter le vivant et l'environnement
🌦Apprendre de la terre
👶Trouver de grandes vertus pédagogiques pour les enfants
🙏Aménager un joli lieu de quiétude et de convivialité
🤝 Retrouver les valeurs communes de partage, de créativité, de solidarité entre les communautés.
😎 Développer l'intelligence commune ainsi que l'épanouissement personnel.
🤩Découvrir des tentatives nouvelles et des idées neuves : donner le goût du mieux-vivre !

À Villeurbanne dans la banlieue de Lyon, Olivier et ses voisins sous la tutelle de l’association Pystiles, ont lancé un chantier participatif.

Créer des potagers publics ainsi qu'un compost, dont les produits seront distribués aux associations. La métropole de Lyon a validé et soutenu le projet. La création de ces espaces se passe dans la bonne humeur, sous le soleil, avec apéro-dinatoire à la clé de chaque après-midi de travail !

Quartier virtuel de Villeurbanne via l'application mesvoisins.fr

Les compost 

La France produit chaque année plus de 8 millions de tonnes de bio-déchets d’origine alimentaire (restes de repas, épluchures, etc.) qui sont enfouis ou incinérés à 95%. Dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, les entreprises sont obligées d’organiser la collecte et valorisation des bio-déchets.* Autant leur emboîter le pas ! 

Photo : Olivier / Association Pystiles

Les compost partagés se mettent en place de plus en plus. Parfois organisés par la ville, ils se conçoivent sur le même modèle que les jardins partagés : il s’agit aux habitants d’un quartier ou d’un immeuble de composter ensemble les déchets de cuisine et les déchets de jardin. Le compost ainsi obtenu est distribué aux usagers de l’aire de compostage, ou bien utilisé pour les jardins partagés à proximité.

Les ateliers zéro-déchets et cuisine 

Mylene Porchet / association Alternative (en Normandie)

La culture du zéro-déchet et du modèle éco-responsable s'est bien implanté et a fait des adeptes. Mylene, normande et fondatrice d'Alternative, est engagée depuis plusieurs année dans une démarche éco-responsable. Afin de sensibiliser le plus grand nombre et de rendre accessible à tous le zéro-déchet au quotidien, elle propose des ateliers à ses voisins dans l'Eure - et dans toute la Normandie - autour du zéro-déchet. Faire soi-même, utiliser les plantes et ses propres ressources, revaloriser ses déchets, devenir autonome, etc. Ses ateliers de permaculture ont fait des heureux sur mesvoisins.fr !

Travaux manuels au naturel, atelier pour la salle de bain, faire de la récup', puis de la réutilisation, et de la réparation, les grands principes du zéro-déchet peuvent s'apprendre entre voisins, au cours d'ateliers conviviaux !

Mylene Porchet / association Alternative (en Normandie)

Alain à bien compris que ses voisins lillois sont les bons interlocuteurs pour partager des ressources et faire du troc ! Plantes contre pots, puis bois contre tomates, rendons-nous service mutuellement, faisons tous des bonnes affaires ! 🍅

Sur le quartier virtuel d'Alain à Lille

L'engagement pour son lieu de vie

Nous sommes tous concernés par l'allure et l'ambiance dans un quartier. Et surtout, nous pouvons tous y apporter notre contribution. C'est ce que démontrent les mouvements citoyens de plus en plus nombreux autour de la gestion des déchets, de l'importance d'une ville « propre », aménagée, où le respect et la convivialité sont garantis par des espaces de vie sociale et des règles de bienséance mises en place par les autorités. Beaucoup d'entre-vous militent dans leur quartiers respectifs pour ces choses-là. 

Dans les environs de Toulouse, un collectif de promeneurs et de voisins a mis en place une pétition pour une meilleure gestion des espaces publics.

À Toulouse, un groupe de voisins et de promeneurs ont par exemple créé un collectif pour agir contre un environnement maltraité.

« On constate que beaucoup de déchets s’accumulent sur la zone verte et que la situation ne cesse d'empirer. Nous avons comme objectifs de demander à la mairie de s’investir, financièrement, matériellement et humainement pour que la zone verte des Argoulets devienne un lieu où familles et promeneurs puissent circuler librement dans le respect de la faune et la flore qu’offre ce lieu. On veut aussi organiser avec l’aide de la municipalité et des habitants du quartier, une journée de collecte des déchets présents sur la zone. Et plus tard, proposer à la mairie des panneaux de sensibilisation à l’environnement à installer autour des lieux qui attirent le plus de public. »

Un engagement qui fait du bien !

Vous habitez Toulouse ? Vous pouvez trouver ici la pétition publiée par le collectif.

À mettre en place autour de ces actions : 

  • des fêtes et événements : sous forme de stands, d’ateliers ou d’animations, il s’agit de présenter son action de manière créative. Son jardin, son compost ou la cuisine partagée sont les stars d'un jour !
  • des espaces de vie sociale : pour se retrouver et échanger au grand air.
  • Accompagnement et éducation des jeunes
  • Insertion sociale et aide aux plus démunis : afin de rompre l’isolement et redémarrer un parcours, faire bénéficier ceux qui le souhaitent de vos initiatives vertes, c’est l’occasion d'acquérir des savoirs-êtres et savoirs-faire. 

Source* Agence parisienne du climat


Cela vous inspire ? Vous souhaitez savoir ce qui se fait dans votre quartier ?

Aller voir la page de mon quartier virtuel
Alixia Mainnemare | mesvoisins.fr

Si Alixia reconnait volontiers avoir deux mains gauches, une chose est indéniable : lorsqu’il s’agit d’écriture, elle tire plus vite que son ombre ! Il fallait s’y attendre : à 5 ans à peine on la voyait déjà rédiger des histoires, et plus tard, sa plume a servi les plus grands festivals de cinéma du monde. Ce qui ne l’empêche pas de renverser sa tasse de café au moins une fois par semaine !