Rencontre avec Ludivine, voisine exploratrice de nouvelles solidarités

Rencontre avec Ludivine, voisine exploratrice de nouvelles solidarités

Photo: https://mesvoisins.fr/

La crise du coronavirus est sans précédent dans nos existences. Elle vient bouleverser notre liberté et remet en question notre mode de vie. Nous sommes tous en quête de sens. A notre échelle, cela se traduit par une nette accélération des échanges sur mesvoisins.fr. Nous cherchons à aider, à nous faire aider, à porter assistance, à conseiller, à échanger, et à discuter.

Nous avons rencontré Ludivine, voisine engagée qui s’est pleinement retrouvée dans cette nouvelle manière d’organiser la solidarité. Elle est allée à la rencontre de ses voisins pour leur apporter son soutien et retisser le lien social. 

                                 🔻🔻🔻🔻🔻🔻🔻🔻🔻🔻

⦿ Bonjour Ludivine, merci pour votre belle initiative. Comment vous en est venue l’idée d’aller à la rencontre de vos voisins ?

Dès le début de la crise, nous avons constaté que les français multipliaient les initiatives pour s'entraider. Propositions pour aller faire les courses, aller à la pharmacie, mais également pour garder les enfants.

Le nécessaire était assuré pour la plupart de mes voisins. Pour autant, comment lutter contre la solitude de la personne qui a son frigo plein, mais qui se sent seule ? Mon idée était donc de proposer une solution concrète : s'écrire ! J’ai donc proposé sur mesvoisins.fr aux personnes isolées, ou souffrant de solitude de m'écrire et d'échanger ensemble.

⦿ Quel est le profil des personnes qui correspondent avec vous ?

Il n'y a pas de profil-type. En rédigeant ce poste, j'avais imaginé qu'il concernerait des personnes âgées seules. En réalité, je corresponds souvent avec des jeunes adultes cadres et travaillant sur Paris. Le confinement les astreint à être seul, et leur vie mouvementée est alors bouleversée. Je suis comme eux ! Il y a également des personnes plus âgées, mais à proprement parler, nous sommes tous très actifs !

Cela commence souvent par un message privé un peu gêné, et cela évolue en de passionnantes discussions...

⦿ Comment gérez-vous ces relations ?

Je suis heureuse de converser avec chacune des personnes. Nous tissons ensemble un lien unique. Cela commence souvent par un message privé un peu gêné, et cela évolue en de passionnantes discussions... Il n'est pas question de formater nos échanges, ni de faire une liste à la Prévert de nos activités du jour. Nous sommes tous très différents, et nous pouvons parler de nos métiers, nos activités ou nos passions, tout comme nous pouvons avoir des discussions sur la philosophie, la littérature ou notre façon de voir le monde. Nous créons notre propre monde !

⦿ Quelles évolutions voyez-vous après le confinement ?

C'est assez difficile à dire. Notre parole est libre et nous apprenons à nous découvrir. Peut-être que nous nous rencontrerons, peut- être pas. La question se posera en temps voulu. Je crois que nous sommes simplement heureux et un peu émus de pouvoir compter pour quelqu'un et s'intéresser sincèrement aux autres. Paris souffle un air nouveau ces derniers temps

Notre génération aussi, ambitionne de refaire le monde.

⦿ Le mot de la fin ?

En 1957, Camus disait « Chaque génération sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu'elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut- être plus grande encore. Elle consiste à empêcher que le monde se défasse ».

Notre génération aussi, ambitionne de refaire le monde. Je crois que nous sommes en train d'écrire l'histoire, et de repenser nos rapports sociaux. Ceci en est une pierre à l'édifice.

 Article co-écrit à l'initiative de Ludivine.

Texte : Ludivine Q.

Mise en page : équipe de rédaction de mesvoisins.fr . 


Envie de rompre la solitude ?

Rencontrez vos voisins
Alixia Mainnemare | mesvoisins.fr

Si Alixia reconnait volontiers avoir deux mains gauches, une chose est indéniable : lorsqu’il s’agit d’écriture, elle tire plus vite que son ombre ! Il fallait s’y attendre : à 5 ans à peine on la voyait déjà rédiger des histoires, et plus tard, sa plume a servi les plus grands festivals de cinéma du monde. Ce qui ne l’empêche pas de renverser sa tasse de café au moins une fois par semaine !