Actions citoyennes et solidaires

Sobehappy, l’association qui prône le « rire-ensemble » entre voisins !

Crédit : Solange Casini, Sobehappy

Il faudrait rire au moins 15 minutes par jour pour maintenir corps et esprit en bonne santé. Ce « mantra », Solange, pétillante fondatrice de l’association Sobehappy, l’a placé au cœur de ses activités et propose gratuitement à ses voisins oullinois une méthode de relaxation encore assez méconnue : le yoga du rire. Bonne humeur garantie !

« Le rire c’est la santé » (Henri Rubinstein)

Au Printemps 2020, dans le tumulte du tourbillon Covid,Solange crée sa page Organisation afin de faire connaître son association et poste une première annonce pour initier ses voisins à sa méthode de détente par le rire. Les inscriptions, d’abord assez timides, se multiplient peu à peu, l’activité faisant des adeptes de semaine en semaine.

« Il arrive souvent que les gens soient sceptiques au premier abord parce que cette discipline interpelle, ils appréhendent aussi de se joindre au groupe par peur 'du ridicule' » nous explique t-elle.

Pourtant le yoga du rire est au départ une pratique thérapeutique on ne peut plus sérieuse, initiée par un médecin indien en 1995, Madan Kataria qui l’a pensée comme une alternative aux traitements par médicament pour ses patients.

Etcontrairement à ce que son nom laisse penser,n’imaginez pas des enchaînements de postures complexes.

Il s’agit tout simplement d’une combinaison de mouvements et de respirations sous forme ludique et dynamique qui déclenchent le rire et libèrent les émotions »nous dit Solange. « En fait on s’amuse et cela libère dans notre corps un cocktail appelé Hormones du Bonheur. .

Crédit Solange Casini

Alors, tous ensemble, « Oh oh ah ah ah ! »

« Cette activité est grand public, elle ne nécessite ni aptitudes physiques particulières, ni talent d’humoriste mais plutôt une ouverture d’esprit et l’envie de s’amuser en groupe » confirme Louise, une voisine ayant tenté l’expérience.

Le cours démarre par un accueil chaleureux, illuminé par le sourire de notre coach vitaminée, qui met tout le monde instantanément à l’aise.

Les voisins s’étirent et respirent pour se libérer des tensions accumulées puis poursuivent par les exercices d’échauffement des muscles du visage en musique et au son de la voix enjouée de Solange qui propage sans compter sa bonne humeur communicative.

Et cet optimisme débordant dépasse le cadre de ses cours, il s’agit plus largement d’un état d’esprit. Le contexte ne se prête plus aux séances en présentiel ? Qu’à cela ne tienne, en 2 temps 3 mouvements Solange les convertit en atelier en ligne.

Je préfèrerais bien évidement réunir mes voisins hors ligne mais je m’aperçois avec joie que cela n’altère en rien la synergie de groupe et qu’ils lâchent prise de la même manière. Je suis toutefois impatiente que les beaux jours reviennent, je pourrai alors les retrouver au parc dans le quartier.

Crédit Solange Casini

Oh oh  ah ah ah ! Le cours se ponctue par un éclat de rire général libérateur. On ressort de la séance vivifié, empli d’ondes positives. 

Partout sur la plateforme fleurissent des initiatives comme celle de Solange alors plus d’hésitations ! 

Associations locales, communiquez sur vos activités ! Et vous chers voisins, pourquoi ne pas vous inscrire à une session de yoga du rire après tout ? C’est scientifiquement prouvé : faire marcher ses zygomatiques c’est aussi efficace que le jogging ou la gymnastique 😃


Vous faites partie d'une association de quartier ?

Egayez vous aussi la vie de vos voisins 😃
Marjorie Leduc | mesvoisins.fr

Le stylo et le cahier ne quittent jamais Marjorie, l’ère numérique n’y fera rien ! Si vous lui évoquez une ancienne discussion, ne soyez pas surpris par son regard interrogateur, elle est sûrement à la recherche de ce souvenir. En revanche, si vous avez besoin d’informations primordiales, pas de panique, elles sont consciencieusement consignées dans les archives de ses cahiers. Telle Dory, Marjorie s’enthousiasme toujours quand elle découvre ou redécouvre dans ses notes les idées de demain. Et son chemin, c’est toujours l’humain !